Un sujet de thèse est proposé à l’école doctorale Biologie Santé-Environnement (BioSE) de l’Université de Lorraine, portant sur la recherche d’un nouveau biomarqueur prédictif et pronostique dans le cancer du sein HER2+: la 3-O-sulfotransférase 3A (3-OST3A).

Equipe d’accueil
UMR 7365 CNRS-Université de Lorraine, Ingénierie Moléculaire et Physiopathologie Articulaire (IMoPA)
Groupe MolCelTEG (Molecular and Cellular Therapeutic Engineering and Glycosyltransferases)
Biopôle de l’Université de Lorraine – Campus biologie-santé
Faculté de Médecine – 9, Avenue de la forêt de Haye – BP 50184 – 54505 Vandoeuvre-lès-Nancy Cedex

Pour plus d’informations, consultez la fiche de renseignements ici.