Archives de l’auteur : Laurent Duca

Congrès de la section 28 du CNRS (12-13 Novembre 2020, Reims) – Changement de dates

La situation sanitaire actuelle oblige à reconsidérer les dates du prochain congrès de la Section 28 du Comité National, initialement prévu les 3 et 4 juin prochain.

 

Le congrès est donc reporté au jeudi 12 et vendredi 13 novembre 2020.

 

 

Un programme exceptionnel vous y attend auquel s’ajoutent de nombreuses possibilités de communications orales, le tout dans le cadre prestigieux des celliers de la maison de Champagne Castelnau.

 

Ces journées seront également l’occasion d’échanger avec les membres de la section 28 et de partager avec l’ensemble des chercheurs/chercheuses les faits scientifiques saillants et les thématiques émergentes relevant des domaines de la pharmacologie, des technologies pour la santé et de l’imagerie biomédicale.

Vous pouvez vous inscrire dès à présent afin de profiter des tarifs préférentiels.
Il reste également de nombreux spots de communication orale. Pensez à soumettre vos abstracts via le site internet du congrès.

Une sélection d’hôtels proches de la gare centrale et du lieu du congrès est proposée sur le site du congrès.

 

Hommage : Jacques-Paul Borel par François-Xavier Maquart

Jacques P. Borel est décédé à Paris le 9 Janvier 2019, à l’âge de 87 ans
Docteur en Médecine et Docteur es Sciences, Jacques Borel est né le 27 Avril 1931. Son père était psychiatre des hôpitaux et a assuré la direction de plusieurs établissements. A cette époque, les directeurs étaient logés au sein même de l’hôpital, si bien que Jacques Borel a passé une bonne partie de son enfance dans les hôpitaux psychiatriques. C’est sans doute cette immersion très précoce qui a décidé de sa vocation de médecin. Il débute ses études de Médecine à Montpellier mais rejoint rapidement Paris. Très tôt, il est séduit et attiré par la biologie et s’oriente, parallèlement à ses études médicales, vers des études scientifiques, en particulier vers la Biochimie, discipline scientifique alors en pleine expansion. A l’issue de ses études, il entre dans le prestigieux laboratoire du Professeur Max-Fernand Jayle, pionnier de l’hormonologie et découvreur de l’haptoglobine, à la Faculté de Médecine des Saints Pères. Jacques Borel y développe ses talents de chercheurs et y publie ses premiers travaux, essentiellement consacrés à l’haptoglobine, dans le Bulletin de la Société de Chimie Biologique et dans les Comptes-Rendus des Séances de l’Académie des Sciences de Paris.

En 1960, il passe le concours d’agrégation auquel il est brillamment reçu. Après un bref séjour à Nantes, il est nommé Professeur à Reims en 1963, dans un des Centres Hospitaliers et Universitaires tout nouvellement créés en France. Ses conditions d’installation à Reims sont très mauvaises. Son laboratoire hospitalier consiste en une seule pièce au sous-sol des bâtiments administratifs et il lui faudra plusieurs années de lutte et de multiples recours pour obtenir des locaux hospitaliers acceptables! Pour la partie universitaire, il n’y a pas encore de Faculté de plein exercice à Reims mais seulement une « Ecole de Médecine » qui se réduit à quelques salles d’enseignement et un laboratoire d’Anatomie situés dans les bâtiments désaffectés de l’ancienne ancienne abbaye de Saint Remi, le tout sale et désuet! Ses travaux de recherche se poursuivent donc ces premières années à Paris, avec de fréquents allers et retours par le train vers le laboratoire du Pr Jayle.

Heureusement, dès 1964, le Ministère décide la construction d’une véritable Faculté de Médecine. Celle-ci ouvre en 1966 et Jacques Borel peut enfin disposer d’un véritable laboratoire et créer une petite équipe hospitalo-universitaire. Au début, celle-ci effectue principalement des articles de Biochimie clinique (Borel et al, Clin. Chim. Acta, 1967). Mais Jacques Borel décide alors de s’orienter vers l’étude d’une famille de protéines encore mal caractérisées à l’époque : les collagènes. En quelques années, l’équipe s’élargit et les premières publications internationales commencent à sortir, d’abord dans le domaine de l’analytique avec la mise au point de plusieurs méthodes originales et performantes pour l’étude du métabolisme du collagène (Szymanowicz A.G. et al, Biochimie, 1979) mais aussi avec les premières caractérisations de facteurs extracellulaires régulant sa synthèse (Borel JP et al, Agents Actions, 1976).

En 1975, Jacques Borel part avec sa famille à Philadelphie pour passer une année sabbatique dans le laboratoire du Pr Nicholas A. Kefalides qui vient de découvrir le collagène de type IV. Ce séjour aux USA sera le point de départ d’une fructueuse collaboration qui se poursuivra jusqu’au décès de celui-ci en 2013 et permettra au laboratoire d’acquérir une nouvelle dimension nationale et internationale. Celle-ci sera officiellement reconnue en 1984 par l’obtention du label d’Unité CNRS intitulée « structure et métabolisme du collagène », que Jacques Borel dirigera jusqu’en 1994. Parmi les principales découvertes de cette période, on notera la mise en évidence de séquences peptidique du collagène de type I capables de provoquer la dégranulation des polynucléaires neutrophiles (Monboisse et al, Biochem J, 1990) ainsi que de séquences du collagène de type IV inhibitrices de cette activation (Monboisse et al., J. Biol. Chem, 1994). On notera aussi la mise en évidence de l’activité anti-tumorale du domaine NC1 du collagène de type IV (Monboisse et al, FEBS Lett., 1991), ce qui permettra plus tard de caractériser la future Tumstatine (Pasco et al, 2000). Au total, ce sont 153 publications scientifiques de Jacques P. Borel qui sont indexées dans le Web of Science, auxquelles s’ajoutent 7 ouvrages de Biochimie dont plusieurs ont fait l’objet de rééditions totalement revues et complétées ou ont été traduits en plusieurs langues.

Parallèlement au développement de son laboratoire de recherche, Jacques Borel acquiert de lourdes responsabilités administratives. Il succède à Ladislas Robert au secrétariat Général, puis à la Présidence de la Société Française du Tissu Conjonctif, devenue maintenant Société Française de Biologie de la Matrice Extracellulaire. Il est membre du Conseil de Gestion de la Faculté de Médecine jusqu’en 1989, année où il est élu Vice-Président du Conseil Scientifique de l’Université de Reims-Champagne-Ardenne.

Jacques Borel était un véritable leader, capable d’entraîner derrière lui une équipe. Exigeant avec ses collaborateurs, mais aussi sachant les encourager et les guider vers l’excellence, il a su créer de toutes pièces une unité de recherche internationalement reconnue qui a survécu à son départ et progressa encore après lui dans la reconnaissance nationale et internationale. C’était un travailleur acharné, un scientifique de haut niveau, mais c’était aussi un fin lettré, grand connaisseur de la poésie française, sa lecture favorite. Il a lui-même été l’auteur d’un essai, d’un recueil de contes et de 3 ouvrages de souvenirs qu’on peut encore aujourd’hui trouver facilement sur Internet.

Jacques Borel repose maintenant en paix dans le petit cimetière de son village du midi qu’il aimait tant. A son épouse, ses enfants et petits-enfants et toute sa famille, nous adressons nos plus sincères condoléances. Son souvenir restera dans nos mémoires.


François Xavier Maquart, MD, Ph D
Membre de l’Académie Nationale de Médecine
Professeur émérite de Biochimie et Biologie Moléculaire,
Université de Reims, France

MCF section 66/68 à l’IUT de Lyon

ENSEIGNEMENT
La personne recrutée rejoindra l’équipe pédagogique de l’option Analyses Biologiques et Biochimiques (ABB) du Département de Génie Biologique de l’IUT Lyon1 et participera à la formation de techniciens supérieurs polyvalents à vocations multiples. Cette formation est proposée en deux ans ou sous la forme d’une « Année Spéciale » (ABBsp).

Plus spécifiquement, la personne recrutée assurera les enseignements de Travaux Dirigés et de Travaux Pratiques de Pharmacologie – Toxicologie de seconde année de DUT ABB (UE 3.2 et 4.2) et ABBsp (UE1.2 et 2.2), ce qui représente 160 heures eq TD. Son service sera complété par des enseignements de Travaux Pratiques de Physiologie Animale de première année (UE 2.2) et de filière ABB (UE 2.3)

La personne recrutée devra impérativement être titulaire d’une qualification à l’expérimentation animale pour concepteur de procédures et de projets (niveau 1/B) et avoir de l’expérience pratique en expérimentation animale. Elle devra participer à l’effort de réduction du recours à l’animal dans l’enseignement de la Physiologie et de la Pharmacologie en proposant des outils et méthodes alternatifs.

La personne recrutée contribuera également aux diverses activités du département de Génie Biologique, en participant par exemple à l’encadrement des stages, des Projets Tuteurés ainsi qu’aux différents jurys et soutenances. Enfin, à court terme, elle devra assurer la responsabilité pédagogique et administrative des formations réglementaires spécifiques à l’expérimentation animale pour concepteurs de procédures et de projets (niveau 1/B) et pour les personnels appliquant les procédures expérimentales que nous proposons au sein du département (niveau 2/A).

Contact : SAY Ludovic, Chef du département de Génie Biologique
ludovic.say@univ-lyon1.fr
0472692051

RECHERCHE
Parmi les changements environnementaux actuels, les pollutions physico-chimiques environnementales constituent une problématique à forts enjeux scientifiques et sociétaux. Leurs effets se déclinent à différents niveaux d’organisation, depuis la cellule jusqu’au fonctionnement des écosystèmes. Le cœur du projet vise la caractérisation de l’exposome et le devenir des molécules polluantes au sein des organismes par des approches de toxicologie et pharmacologie expérimentales. Le/la candidate développera des applications sur les réponses adaptatives de la faune sauvage aux pollutions environnementales, en lien avec l’immunité, l’état de santé et les traits d’histoire de vie (en particulier la sénescence) des individus.

La personne recrutée rejoindra le Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (UMR 5558 LBBE) où il bénéficiera des suivis à long terme des populations (département Ecologie Evolutive) et de l’accès à un plateau expérimental pour des approches fonctionnelles, notamment sur animaux sauvages (animalerie Dubois). De plus, il/elle s’appuiera sur l’expertise et les travaux en cours dans les domaines de la pharmacologie (équipe Evaluation et Modélisation des Effets thérapeutiques) et de l’écotoxicologie (Modélisation et écotoxicologie prédictives).

Le programme de recherche du/de la candidat/e viendra renforcer la dynamique du laboratoire dans le domaine des conséquences de la pollution sur les organismes (projet Scientific Breakthrough UDL ALAN) et des interactions environnement/infectiologie (Labex Ecofect).

Contact : Manolo GOUY, Directeur du LBBE
Manolo.gouy@univ-lyon1.fr
+33 (0)4 72 43 11 67

Fiche de poste

Research engineer position EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne)

Your mission
You will participate in the maintenance and daily operation of high-end electron microscopes and provide technical assistance and support to trained users.
Main duties and responsibilities include :

  • management of high-end transmission electron microscopes
  • maintenance and daily operation of microscopes
  • provide technical assistance to users
  • contribute to basic user training

Your profile

  • engineering school level education: haute-ecole superieur (HES) or equivalent
  • experience with high-tech lab equipment (vacuum systems, analytical instruments, clean room facilities or similar), experience in electron microscopy (not absolutely necessary)
  • solid knowledge of computer systems (Windows, Mac, network systems)
  • you like to ineract with clients/users
  • skills in French and English speaking and writing

We offer

  • excellent work conditions in a dynamic and interdisciplinary team
  • possibilities to extend your skills and horizon

Start date
1st of May (or at convenience)
Term of employment
Unlimited (CDI)
Work rate
100%
Contact
Please send your application (cover letter, detailed resume and copies of certificates) by e-mail to : marco.cantoni@epfl.ch
More information

Post-doctoral position in Bioinformatics at CRCT-toulouse (France) – immune targeting of myeloma

A postdoctoral position, with salary funded for two years is available in the team 13 “Oncogenomic and immunology of myeloma” of the Cancer research Centre of Toulouse (team 13, CRCT) directed by Dr. Martinet and Pr Avet-Loiseau. The candidate will help defining the immune landscape associated with myeloma pathogenesis through bioinformatics analysis of large data sets generated through RNAseq, single cell RNAseq, ATAC seq and flow cytometry.

Profile
We seek a highly motivated scientist that hold a Ph.D with a strong background in RNA seq, single cell RNA seq, ATAC seq analysis and knowledge in immunology. Good track record, communication and organizational skills are expected.

Offer
The position is for 2 years, available immediately. The application should contain a motivation letter, CV and contact details of 2 referees.

The Host Institute
The newly created Cancer Research Centre of Toulouse (CRCT) gathers 250 scientists from 3 public research institutions (Inserm UMR1037, Université Paul Sabatier-Toulouse III and CNRS ERL5294) that have joined their efforts to launch innovative researches against cancer. The CRCT is equipped with the most recent technological tools and platforms including fully automated animal facility, flow cytometry platform, imaging platform and Next generation sequencing platform, 10X genomics platform (see www.CRCT-inserm.fr).

City
Toulouse is located in Southwestern France close to the Pyrenees Mountains and Spain with flight and train connections to French and European cities. With more than 100,000 students and praised quality of life, it is ranked as one of the best place to live and study in France.

Project
Although myeloma development and outcome rely on genomic alterations, recent evidences highlight the influence of the immune microenvironment in the pathogenesis of this disease. In addition, given the promising clinical responses obtained by mAbs targeting immune pathways, interest in investigating immune functions in cancer is growing exponentially. Our team has already performed some innovative research in this area (JCI 2015, Cancer cell 2018, Blood 2018) and we now aim to use complementary set of experimental approaches involving both human samples and relevant mouse models to: 1. Identify immune parameters predicting myeloma relapse and outcome 2. Identify mediators driving myeloma associated immune defects. 3. Develop and test new immunotherapeutic strategies against MM. Our research team is highly connected with the routine Unit for Genomics in Myeloma (UGM) of the IUCT- oncopole that centralizes up to 2,500 samples per year from the different French medical centers through the IFM (Intergroupe Francophone du Myélome) network. All these annotated resources are stored for research purpose in our laboratory, with the opportunity to analyze immune parameters on large cohorts of homogeneously treated patients.

More information
Contact ludovic.martinet @inserm.fr

Ingénieur en Techniques Biologiques (H/F), URCA, Reims

L’Université de Reims Champagne-Ardenne recrute un(e) Ingénieur en Techniques Biologiques qui exercera ses missions au sein de l’Unité Résistance Induite et Bioprotection des Plantes (RIBP-EA 4707) et du Laboratoire Signalisation et Récepteurs Matriciel (SiRMa, UMR MEDYC CNRS/URCA 7369) situés dans l’aile Biologie-Biochimie du bâtiment 18, campus Moulin de la Housse, UFR Sciences.
Le plateau technique est constitué de 2 appareils de PCR quantitative (CFX96 Biorad). Les postes de migration de gels d’électrophorèse et d’analyse (observation, sauvegarde des images) sont regroupés dans 2 pièces. Les postes d’extraction d’acides nucléiques et les appareils PCR « classiques » sont installés dans différentes pièces équipées au plus près des utilisateurs.

La personne recrutée assurera la responsabilité d’un plateau technique lié à l’activité de PCR quantitative et partagera son temps entre 2 laboratoires (50% chacun). Il/elle aura en charge les missions suivantes :

  • Surveiller les installations, assurer la maintenance de base, gérer les stocks de consommables et réactifs et assurer les négociations avec les fournisseurs
  • Effectuer le suivi et la mise à jour des stocks d’amorces, contrôler l’élimination des déchets selon les règles d’hygiène et de sécurités adaptées, gérer le planning d’utilisation
  • Former les utilisateurs aux techniques du domaine (de l’extraction des acides nucléiques à la mise en œuvre de la PCR quantitative) et participer au développement de nouveaux protocoles. Conseils aux chercheurs pour la mise en place des expériences
  • Assurer la veille scientifique et technique
  • Réaliser des prestations de service pour des laboratoires du site


Descriptif du profil recherché :

Il devra posséder les savoirs, savoir-être, savoir-faire suivants :

  • Maîtriser les techniques de biologie moléculaire du domaine
  • Maîtriser l’outil informatique d’enregistrement des données et de pilotage d’appareils
  • Sens du relationnel avec les interlocuteurs internes ou externes
  • Savoir rédiger des procédures techniques
  • Connaître les règles d’hygiène et de sécurité liées à la manipulation des produits toxiques et contaminants du domaine
  • Avoir des compétences en anglais (lu, écrit, parlé)

Contraintes particulières :
Disponibilité pour les personnes des 2 laboratoires
Manipulation avec certains produits hautement toxiques
Répartition éclatée des pièces de manipulation

Conditions :
Ouvert aux titulaires de la fonction publique par voie de détachement ou de mutation
Ouvert également aux non-titulaires dans le cadre d’un CDD jusqu’au 16/09/2019, éventuellement renouvelable
Poste de catégorie A (IGE)
Rémunération selon expérience
Ce poste est susceptible d’être aménagé pour les personnes en situation de handicap.

Date limite de dépôt de candidature : le 15/02/2019
drh.recrutement@univ-reims.fr

Direction des Ressources Humaines
Bureau GPEEC

PhD and Master positions available in the College of Biomedical Engineering (CBME) at Taipei Medical University, Taiwan

The College of Biomedical Engineering (CBME) at Taipei Medical University, Taiwan, currently will soon have some vacancies and fellowships for Masters and PhD candidates. Below is a taste of the sorts of project that students might become involved with:

  • Biocompatible electronics for implantable brain-machine interfaces and sensors
  • Understanding how the brain responds to sports collisions, i.e. heading a football
  • New materials for use in dentistry, ligament repair, knee replacement and orthopaedics
  • Nanomedicines, such as nanoparticle eyedrops, inhalable liposomes for lung cancer therapy and stealth liposomes for brain targeting
  • Tissue engineering of skin, cartilage, heart and others
  • Platelet and other extracellular vesicles in tissue repair and diseases.

TMU partners with major teaching hospitals, so clinical collaborations/translational medicine approaches are highly encouraged. There are also opportunities to patent, publish and commercialise significant new findings.

We are able to provide fellowships and subsidised university accommodation for outstanding students, and normal tuition fees and living costs are still very reasonable for those who are not eligible for assistance.

Taiwan is a modern, convenient and safe place to live. Taipei has outstanding and affordable public transport, great local and international food, lots to see and do, and serves as a great hub for visiting the rest of Asia. There is a very active and passionate scientific research community, a keen collaborative spirit, and high professional standards.

Application period is January 1st – February 28, 2019

Information how to apply can be found at:

https://oge.tmu.edu.tw/degree-students/prospective-students/admission/

Alternatively, students may contact with any questions: thburnouf@gmail.com

Responsable projet innovation biologie modèles 3D H/F – LVMH Perfumes & Cosmetics, Région d’Orléans, France

Responsable projet innovation biologie modèles 3D H/F

Company Name LVMH Perfumes & Cosmetics Company Location Région d’Orléans, France

Job description

Au sein de notre laboratoire d’efficacité in vitro composé d’une douzaine de personnes et rattaché au Responsable du laboratoire, vous avez en charge :

  • L’innovation technologique et la gestion de projets de recherche sur les modèles 3D de peau et les techniques d’imagerie cellulaire et tissulaire (mise au point de nouveaux modèles, mise en place de collaborations scientifique et technologiques)
  • Le pilotage des études in vitro liées aux technologies de biologie cellulaire, modèles 3D et imagerie : les demandes; la création du protocole avec le technicien ou l’ingénieur concerné ; la planification, le suivi, la communication des résultats et l’enregistrement des données pour le dossier d’information produit.
  • La veille scientifique, la rédaction de communications scientifiques en interne et en externe

A ce titre, vos principales missions consistent à :

  • Développer de nouvelles technologies permettant d’apporter des preuves de concept innovantes dans le domaine des modèles 3D et de l’imagerie
  • Réaliser des expertises permettant de prouver l’efficacité d’ingrédients actifs ou de formules sur des modèles de peau in vitro (modèles 3D ou explants)
  • Piloter avec la responsable du laboratoire les études in vitro liées au développement des produits de soins ou de maquillage faisant intervenir des technologies de biologie tissulaire et d’imagerie. Etre le garant des analyses et des rapports d’études rentrant dans le cadre du dossier d’information produit et fournir aux différents services clients (Claims, Open Innovation, Réglementaire, Marketing) les livrables attendus dans le respect des délais
  • Participer activement aux réunions et instances des processus R&I impliquant le laboratoire d’efficacité in vitro
  • Rédiger et présenter les résultats scientifiques dans des instances internes (réunions innovation, forums) ou externes (congrès internationaux, réunions fournisseurs…)

Profil :

  • Formation supérieure scientifique : Doctorat en Sciences
  • Expérience d’au moins 5 ans dans le développement de modèles de peau associée à une connaissance approfondie dans les techniques de microscopie et d’imagerie
  • Anglais courant
  • Capacité organisationnelle, rigueur
  • Esprit créatif, curiosité technique, ouverture d’esprit permettant de travailler dans un environnement innovant en faisant preuve d’agilité
  • Leadership
  • Bon relationnel

Poste à pourvoir à Saint-Jean de Braye (Loiret)

Contact : Emmanuelle Leblanc (eleblanc@research.lvmh-pc.com)

Offre de thèse (PhD position) EDISS – Lyon

Structure and interactions of the propeptide of lysyl oxidase

Disciplines: Biochemistry – Structural Biology
Laboratory: (ICBMS, UMR 5246, Dir: Olivier Piva, team Extracellular and Pericellular Supramolecular Assemblies, Head: Sylvie Ricard-Blum)
Doctoral school: Interdisciplinary Doctoral program in health-sciences (EDISS) – ED 205

Description
Scientific background and rationale: Lysyl oxidase is an amine oxidase, which is secreted as a proenzyme and catalyzes the first step of collagen and elastin cross-linking in the extracellular matrix (ECM). Its proteolytic activation releases the N-terminal propeptide, which is involved in ECM assembly, acts as a tumor suppressor, inhibits cell signaling, and stimulates adipogenesis. The propeptide is intrinsically disordered and may fold upon binding to its partners. Preliminary interaction data have been obtained by the team for the propeptide.
Aim: The aims of the project is i) to identify extracellular and membrane partners of the propeptide in order to determine if it has further functions, ii) to study if and how it interferes with ECM enzymatic cross-linking, iii) to characterize the 3D structure of the complexes formed by the propeptide and its partners, and iv) to determine the impact of the R158Q mutation, which inhibits the pro-adipogenic and anti-tumoral activities of the propeptide, on the above processes.
Description of the project methodology: The propeptide and its potential partners will be expressed under a recombinant form in prokaryotic and eukaryotic cells. The interactions of the purified proteins will be identified and characterized (kinetics and affinity) by Bio-Layer Interferometry. Binding sites will be localized in vitro and/or in silico by molecular modeling. The structure of supramolecular complexes will be studied by small-angle X-ray scattering, small-angle neutron scattering and cryo-electron microscopy.
Expected results and perspectives: This project will allow to determine if the propeptide interacts via different molecular recognition processes to its different partners and to decipher the molecular mechanism(s) underlying its role in ECM assembly and cross-linking, adipogenesis and cell signaling. It will also give molecular insights on the effect of the R198Q mutation, which is associated with an increased risk of breast cancer.
Skills required: The applicants should have backgrounds in protein biochemistry, molecular biology, biophysics and structural biology.

Bibliography

  • Friesenhengst A, Pribitzer-Winner T, Schreiber M. Association of the G473A polymorphism and expression of lysyl oxidase with breast cancer risk and survival in European women: a hospital-based case-control study. PLoS One (2014) 9:e105579.
  • Griner JD, Rogers CJ, Zhu MJ, Du M. Lysyl oxidase propeptide promotes adipogenesis through inhibition of FGF-2 signaling. Adipocyte (2017) 6:12-19.
  • Trackman PC. Functional importance of lysyl oxidase family propeptide regions. J Cell Commun Signal (2018) 12:4 5-53.

Keywords: Extracellular matrix, Bioactive fragments, Intrinsic disorder, Biomolecular interactions, Interaction networks

Contact: Prof. Sylvie Ricard-Blum
Application should include: CV, application letter, Names and addresses of two references.
The application file should be sent before May 14, 2018 to sylvie.ricard-blum@univ-lyon1.fr.
The open competitive recruitment process is in two steps: 1. Internal laboratory procedure. 2. Interdisciplinary jury of EDISS.

Registration for the Goodbye Flat Biology 2018 – Berlin, Germany (9-12 September)

Dear Colleagues,
 
We are pleased to announce the Goodbye Flat Biology 2018 conference in September.
 
 
This is the 3rd Edition of a conference that brings together researchers who are interested in the techniques and applications of 3D culture at the cancer biology, engineering and drug development interface. There will be lots of exciting science with two exceptional bookends, an opening keynote by Hans Clevers (https://www.hubrecht.eu/onderzoekers/clevers-group/) and a closing keynote by Don Ingber (https://wyss.harvard.edu/team/executive-team/donald-ingber/).
 
This meeting has a reputation for outstanding science, international participation, and excellent opportunities for interaction and networking. Registration places are limited, so don’t miss out!
 
Key dates
Bursary application deadline:
15 June 2018
Abstract submission deadline:
15 June 2018
Registration deadline:
31 July 2018